Médiator: Le Président du Leem dénonce les amalgames

Publié le 26/11/2010

Les laboratoires «ne spécul(ent) pas avec la santé des patients», assure le président des Entreprises du médicament (Leem). Dans un courrier adressé à ses membres à l'occasion de la polémique sur le Mediator, et rendu public vendredi, Christian Lajoux dénonce la «déferlante médiatique actuelle qui pratique l'amalgame». Et il précise: «Les accidents dans la vie du médicament, s'ils sont rares, ne sont malheureusement pas toujours évitables, le médicament étant par essence le résultat d'un ratio bénéfice/risque.» Christian Lajoux rappellent d’ailleurs que le processus Français d'autorisation de mise sur le marché d'un nouveau produit, est «extrêmement exigeant.». Craignant que la polémique sur le Mediator ne rejaillisse sur l'ensemble de l'industrie, il fait valoir par ailleurs que «chaque retrait (de médicament, ndlr) est spécifique et répond à des logiques différentes. Chaque cas est unique et on ne peut pas faire d'amalgame ni de généralité sur ce point». Revenant également sur les accusations de conflits d'intérêt qui pèsent sur les experts lorsqu'ils sont à la fois salariés par des laboratoires et membres d'instances chargées d'évaluer les médicaments, Le chef de file des patrons de laboratoires pharmaceutiques rappelle que les potentiels conflits d'intérêt obéissent à «un cadre réglementaire précis et qu’Il appartient à chacun (médecins, industriels, autorités de santé) de s'y conformer et de déclarer ses liens dans un souci de transparence.»


Source : legeneraliste.fr