Littérature

Médecin et écrivain, vocations croisées Abonné

Publié le 16/03/2018
Médecin et écrivain, vocations croisées

Lead
olly / Adobe Stock

On pourrait croire que littérature et médecine sont deux passions si dévorantes qu’elles sont mutuellement exclusives. Il n’en est rien. Des auteurs à succès comme les Drs Baptiste Beaulieu ou Martin Winckler sont là pour le rappeler, et ils ne sont pas seuls. Derrière ces praticiens à gros tirages, nombre de médecins moins en vue écrivent en effet à leurs heures perdues. Qui sont-ils, que recherchent-ils ? Avant que s'ouvre, ce vendredi à Paris le salon du Livre, Le Généraliste les a rencontrés.

Les Français aiment à se penser un peuple d’écrivains. D’après un sondage Ifop de 2013, ils seraient même 17 % à avoir déjà écrit un manuscrit, publié ou non. Parmi eux, combien de médecins ? Difficile à dire, mais une chose est sûre : sur l’étal d’un libraire, rien de plus aisé que de dégoter un ouvrage dont l’auteur manie aussi bien la plume que le stéthoscope. Et dans l’histoire qui est racontée, on trouvera bien souvent, plus ou moins cachée, celle du praticien qui l’a écrite. Bien sûr, le lien entre l’auteur et son récit est évident lorsque le livre en question est un…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte