Télémédecine

Médecin de famille aujourd’hui, téléconsultant demain ?  Abonné

Publié le 03/12/2010
Info ou intox ? En annonçant pour janvier la possibilité de téléconsulter son médecin, Roselyne Bachelot a réussi un "buzz" d’enfer à la veille du remaniement. Depuis, dans le Landerneau médical, tout le monde s’interroge. Un tour d’horizon des experts et des confrères familiers de la télémédecine montre pourtant qu’il ne faut pas s’emballer trop vite. La télémédecine est surement promise à un bel avenir. Pour le grand profit des généralistes et des patients. Mais il faudra encore un peu de temps avant de voir le colloque singulier s’installer sur la Toile. Ou alors dans certains créneaux spécifiques.

Crédit photo : ©SPL/PHANIE

Des patients consultant leur généraliste par internet et se faisant envoyer une ordonnance par e-mail... Ce scénario annoncé dans la presse pour le début de l’année prochaine par Roselyne Bachelot quelques semaines avant de quitter son ministère a un peu pris les acteurs de la télésanté de court, obligeant son cabinet à rectifier la communication dans les jours suivants.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte