Courrier des lecteurs

« Médecin de campagne » ne méritait pas de César  Abonné

Publié le 03/03/2017

Heureusement que « Médecin de campagne » n'a pas été récompensé ! Quel scandale de réunir autant de transgressions du code de déontologie et du serment Hippocrate. Que dire de ce médecin qui kidnappe un patient, qui ignore les directives anticipées, qui lui-même malade et handicapé veut continuer à tout diriger sans prendre l'avis de sa consœur ou d'un confrère spécialiste. J'ai relevé le non-respect du secret médical ; l'ingérence dans les affaires des familles.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte