MdM tire la sonnette d’alarme sur l’accès aux soins des plus démunis

Publié le 16/10/2012

Dans son rapport annuel sur l’accès aux soins des plus démunis en France, publié mardi, l’association constate une détérioration de la santé des plus exclus, et demande au gouvernement des «mesures exceptionnelles» pour améliorer leur situation. En 2011, les 21 centres de soins de l'ONG ont accueilli en France 29 466 personnes et effectué 40 627 consultations, soit une augmentation de 5,2% depuis 2010 et de 22% depuis 2008. Parmi ces patients, 99% vivent en dessous du seuil de pauvreté, 72% vivent dans la rue ou dans un logement précaire, 92% sont des migrants, souvent en situation irrégulière, et 12% sont mineurs. Autre indicateur alarmant, 38% des patients accueillis (contre 24% en 2010) se sont fait soigner trop tardivement (notamment les femmes enceintes, dont 45% ont un retard de suivi de grossesse), et plus de 20% ont renoncé à des soins au cours des 12 derniers mois. «Se soigner devient un parcours du combattant» pour ces publics, qui «méconnaissent les dispositifs de soins, sont confrontés à la barrière linguistique, à la peur des arrestations, et à de nombreuses difficultés administratives», explique le Dr Jean-François Corty, directeur des missions France à Médecins du Monde.


Source : legeneraliste.fr