A Marseille, le SMS pour favoriser l’observance

Publié le 08/03/2013

Le service de cardiologie de l'hôpital de la Timone a mis en place depuis quelques années une expérience inédite d’éducation thérapeutique. Dans ce cadre, la consultation anti-plaquettaire du service a instauré un système de rappel par SMS de la prise d’aspirine, un dispositif qui «vise à faire diminuer le nombre de patients (environ 15%) qui arrêtent de prendre leur médicament», indique un communiqué de l’Ap de Marseille. Apparemment, ça marche, si l’on en croit l’étude parue sur le sujet dans l’"International journal of cardiology", qui démontre que «les patients destinataires d'un SMS quotidien leur rappelant de prendre leur traitement anti-agrégant par aspirine le prennent mieux que ceux qui ne reçoivent pas de message».


Source : legeneraliste.fr