Politique

Marisol Touraine mal notée par Challenges

Publié le 30/04/2013
Dans son dernier numéro, le magazine économique a demandé à des experts de faire le bilan des ministres. Ces économistes jugent plutôt sévèrement l’action de la ministre de la Santé. En comparaison, les Français semblent moins méchants, si l’on en croit un récent sondage Opinion Way.

Le dernier numéro du magazine Challenges a entrepris de classer les principaux ministres du gouvernement Ayrault. Alors que l’on évoque un remaniement à venir, l’exercice est cruel pour la plupart des membres du gouvernement, seuls six sur seize atteignant la moyenne. Hormis la Garde des Sceaux, Christiane Taubira, aucune des femmes ministres notées ne trouvent grâce aux yeux des experts sollicités pour établir ce classement.

6/20 de moyenne pour Touraine selon les experts

Marisol Touraine figure ainsi à la 11e place avec 6,30 seulement de moyenne. On reproche en substance à la ministre de la Santé d’avoir été trop gentille avec les spécialistes libéraux sur le dossier des dépassements d’honoraires et de n’avoir pas été assez réformatrice sur l’hôpital. Dans les coulisses de ce classement, figurent des économistes, éditorialistes de Challenge ou membres de l’Observatoire des Politiques Publiques. Certains experts sectoriels ont aussi donné leur avis. Pour la santé, on notera que la spécialiste du dossier était Brigitte Dormont, professeur à la faculté Paris-Dauphine. C’est elle qui fût la responsable du pôle santé de Martine Aubry lors des primaires socialistes, pendant que Marisol Touraine animait celui du candidat Hollande...

37% des Français satisfaits de l’action de Hollande sur la santé

Les Français semblent paradoxalement moins sévères que les experts concernant la politique menée sur la santé. Un récent sondage Opinion Way pour Le Figaro et LCI révèle que seuls 37% de nos concitoyens se disent globlament satisfaits de l’action de François Hollande pour «la sauvegarde du système de santé». Ce n’est évidemment pas une opinion majoritaire, mais, malgré tout c’est encore sur ce chapitre que les Français ont la perception la plus favorable des un an de hollandisme. Hormis «la défense des intérêts de la France à l’étranger», tous les autres versants (emploi, environnement, insécurité, logement, éducation,...) de l’action du président sont jugés plus sévèrement.

Paul Bretagne

Source : legeneraliste.fr