Marisol Touraine, indulgente pour le tweet de Valérie Trierweiler

Publié le 13/06/2012

Commentaires soft de Marisol Touraine, ce mercredi sur France Inter concernant le tweet envoyé par Valérie Trierweiler, soutenant la candidature du dissident socialiste Olivier Falorni contre Ségolène Royal à La Rochelle. Pour la ministre des Affaires sociales et de la santé, il s’agit d’« un sentiment privé ». « Cette affaire prend des proportions que je trouve déplacées. C'est un positionnement privé (...) qui n'empêche pas le fait que le Parti socialiste soutienne la candidature de Ségolène Royal » a estimé la ministre. Interrogée sur le point de savoir si Valérie Trierweiler devait abandonner son bureau à l'Elysée ou fermer son compte twitter, Marisol Touraine a répondu : « Je ne crois pas qu'elle ait cherché à contredire le président », en allusion au fait que François Hollande a apporté son soutien à Ségolène Royal. « J'imagine qu'elle réfléchira à la façon dont elle entend s'exprimer » à l'avenir, a ajouté la ministre qui a cependant refusé de dire qu'il s'agissait d'une « faute ». Sur France Info au même moment François Rebsamen, le maire PS de Dijon estimait pour sa part que la première Dame devrait à l’avenir apprendre la réserve qui sied à son état...


Source : legeneraliste.fr