Marine Le Pen :  les patients français "premiers couverts, premiers servis"

Publié le 07/02/2017
MLP

MLP
Crédit photo : Wikimedia Commons

Marine Le Pen persiste et signe sur le délai de carence, qui, quoique ne figurant pas dans ses "144 engagements présidentiels", lui tient à coeur. La candidate FN à la présidentielle a confirmé mardi souhaiter que, pendant les deux ans suivant leur arrivée, les étrangers en situation régulière doivent "assumer" s'ils sont malades en "subvenant" aux coûts de leurs soins.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)