Manifs de blouses blanches contre l’université portugaise de La Garde

Publié le 15/03/2013

Environ un millier de manifestants, praticiens de professions médicales et paramédicales et étudiants, ont défilé vendredi à La Garde (Var) pour réclamer la fermeture de l'antenne française du centre universitaire portugais Fernando-Pessoa. Venues de Montpellier, Nice, Marseille, Toulouse, ou Bordeaux, les mùanifestants ont marché entre l'hôtel de ville et le centre Pessoa, à l'appel notamment de l'Union nationale des étudiants en chirurgie dentaire, de la Confédération nationale des syndicats dentaires, et d'organisations de sages-femmes et pharmaciens. "Chirurgiens dentistes en colère", "non à la sélection par l'argent", "notre diplôme n'est pas à vendre" ou encore "payer, c'est tricher", pouvait-on lire sur les banderoles. Les manifestants contestent l'ouverture en novembre à La Garde d'une antenne du centre universitaire portugais, qui dispense en français des cours d'odontologie (médecine dentaire) et d'orthophonie à 90 étudiants. Ils estiment notamment que le centre tente de contourner le numerus clausus. Selon les syndicats, la ministre de l'Enseignement supérieur Geneviève Fioraso a déposé une nouvelle plainte pour tromperie. En revanche, elle affirme ne pas être en mesure de fermer l'établissement, sans décision de justice. Une nouvelle antenne du centre devrait ouvrir en septembre dans les locaux de l'IUT de Béziers (Hérault), où 190 étudiants sont attendus en septembre. Ce centre pourrait accueillir jusqu'à 570 étudiants d'ici à trois ans.


Source : legeneraliste.fr