Manifestations lundi à l’appel d’un collectif d’infirmiers et d’aides-soignants

Publié le 07/01/2013

Un collectif d'infirmiers et aides-soignants, appelé «Ni bonnes, ni nonnes, ni pigeonnes» et lancé sur facebook pour dénoncer les conditions de travail de ces professions, appelle à des rassemblements lundi dans plusieurs villes de France. Le mouvement, qui comptait lundi 27.765 membres sur facebook, a été initié au mois d'octobre par une infirmière parisienne souhaitant garder l'anonymat, a expliqué à l'Agence France Presse sa vice-présidente, Sarah Guerlais. Il regroupe des infirmières, du privé comme du public, mais aussi des aides-soignantes et des auxiliaires de puériculture dénonçant leurs conditions de travail. Pour faire entendre ces revendications, le collectif appellait à des rassemblements lundi à Caen, Clermont-Ferrand, Rennes, Bordeaux, Lyon, Nice, Nantes, Orléans, etc. A Paris, une "pause-café" était prévue devant le ministère de la Santé à 14H30. En outre, une pétition ayant recueilli près de 5.000 signatures a été mise en ligne. Ses auteurs dénoncent «l'insécurité et la dégradation constantes des soins qui vous sont prodigués à cause d'un système qui sacrifie la qualité à la rentabilité».


Source : legeneraliste.fr