Malaise simple du nourrisson : direction l’hôpital  Abonné

Publié le 11/02/2011

En cas de malaise, et dans tous les cas, mieux vaut hospitaliser : « pour identifier la raison de ce malaise à l’aide d’un interrogatoire long et précis, d’un examen clinique exhaustif et d’une batterie d’examens complémentaires, et en évaluer la gravité, la notion de simple ou grave étant éminemment subjective, fonction de l’anxiété des parents, toujours grande face à cet état de mort apparente : l’accident survient de façon inopinée et brutale (hors contexte fébrile), chez un nourrisson de 1 à 6 mois, plutôt un garçon, à la saison automno-hivernale, associant une modification du t

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte