Maladie de Creutzfeld-Jakob : Déception sur la mépacrine  Abonné

Publié le 20/03/2009

Dans des essais menés sur les souris, la mépacrine (anciennement commercialisée en France sous le nom de Quinacrine®), destinée à l’origine au traitement antipaludique par voie orale, semblait prometteuse dans le traitement de la maladie de Creutzfeld-Jakob. Malheureusement, ceci ne s’est pas vérifié chez l’homme : une étude anglaise menée chez 107 malade ne montre au final aucun gain de survie dans le groupe traité.


Source : Le Généraliste: 2482