Macron veut renforcer le droit à l'oubli pour les malades du cancer

Publié le 02/03/2017
.

.
Crédit photo : GARO/PHANIE

Pour Emmanuel Macron, c’était le jour J pour la présentation de son programme depuis son QG de campagne parisien. Peu de grosses surprises concernant la modernisation du système de soins, auquel il assigne néanmoins « une place centrale ». Hormis un accent mis sur les droits des patients au sens large. Avec une mesure phare : le renforcement du droit à l’oubli pour les personnes ayant été gravement malades.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)