Cinéma

Ma part du gâteau  Abonné

Publié le 18/03/2011

Crédit photo : ©STUDIOCANAL

La « fracture sociale » est décidément une mine d’or pour la comédie à la française. Après l’excellent Arnacœur, où un petit dragueur professionnel (Romain Duris) séduisait une riche héritière (Vanessa Paradis), Ma part du gâteau propose un nouveau duo : la brave chômeuse provinciale et le richissime parisien. Les auteurs n’ont pas craint de forcer le trait : France (Karin Viard) est dans une mouise noire (elle sort d’une tentative de suicide après son licenciement d’une usine de Dunkerque).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte