Lybie: MSF demande l’accès aux soins pour tous les bélligérants

Publié le 13/03/2011

Médecins Sans Frontières (MSF) a demandé dimanche dans un communiqué que les blessés en Libye aient accès à une assistance médicale "indépendamment de leur affiliation politique". "Nous sommes très préoccupés par le déni d'accès aux soins médicaux et le sort des patients dans les établissements de santé publique qui se trouvent dans les zones contrôlées par le gouvernement", a expliqué Bruno Jochum, directeur des opérations chez MSF. Durant les trois dernières semaines, les équipes MSF basées à la frontière tunisienne et à Benghazi ont fourni du matériel médical aux structures de santé libyennes, et cherchent activement à accéder aux régions de l'ouest du pays, où de violents combats sont en cours, a précisé l'association. Dans plusieurs zones d’affrontements, comme Zawiyah et Misrata, un grand nombre de personnes sont coupées de toute aide extérieure, alors que d’importants besoins médicaux et des pénuries de matériel médical sont signalés, selon MSF. "Malgré d’intenses combats, nos équipes médicales bloquées à la frontière tunisienne de Ras Ajdir depuis plusieurs semaines ne constatent pas l’arrivée de blessés en Tunisie. Il est essentiel que les gens puissent fuir les zones de combat pour trouver refuge dans des zones sûres, en Libye ou à l’étranger", a ajouté Bruno Jochum.


Source : legeneraliste.fr