L’urgence réussit aux AIT  Abonné

Publié le 13/02/2009

L’étude EXPRESS montre que la prise en charge en urgence réduit les risques de handicap et les coûts de traitement après un accident vasculaire cérébral mineur ou un accident ischémique transitoire. Les auteurs ont comparé deux périodes, la dernière privilégiant l’immédiateté de la prise charge. Dans l’essai paru dans The Lancet, les admissions ultérieures pour récidives d’AVC reculent de 5 à 25 et le risque de handicap à 90 jours de 16/310 à 1/281. Les admissions de cause vasculaire suivent cette tendance significativement décroissante lors de la deuxième période.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte