L’UNAPL programme une "journée sans professionnels libéraux" le 30 septembre

Publié le 12/09/2014

Crédit photo : GARO/PHANIE

Le projet de réforme des professions réglementées n’en finit pas de faire polémique. Le nouveau ministre de l’Economie Emmanuel Macron a en effet confirmé cette semaine devant les députés que ce projet était toujours à l’ordre du jour. Et, même s’il joue l’apaisement, annonce le dialogue et compte reccevoir la semaine prochaine les professions de santé avec Marisol Touraine, il n’est pas dit que la tension retombe. Le patron de l’UNAPL, Michel Chassang a en effet haussé le ton vendredi matin, à l’issue d’un Conseil National extraordinaire tenu jeudi 11 septembre afin de "préparer la riposte des professions libérales face au projet loi de déréglementation que le gouvernement entend adopter dès cet automne par ordonnances".

Dans la foulée, il annonce une "journée d’action nationale" le mardi 30 septembre qui prendra la forme d’une "journée sans professionnels libéraux". L’Union Nationale des Professions Libérales promet également une "campagne de mass-tweets" et une action de lobbying auprès des parlementaires et des élus locaux, ainsi que le lancement d’une pétition nationale en ligne "contre la future loi Macron". Et si cela ne devait pas suffire, "d’autres actions plus dures, déjà prévues, seront engagées par la suite," prévient le généraliste qui préside l’UNAPL.

D’ici là, Michel Chassang a rendez-vous à Bercy avec Emmanuel Macron le 26 septembre et a rencontré mercredi Marisol Touraine. Les propos plutôt apaisants de la ministre de la santé concernant le monopole pharmaceutique ne sufisent pas à apaiser ses craintes : "ce qu’elle dit va dans le bon sens, sauf qu’elle n’est pas premier ministre", objecte le président de l’UNAPL, qui s’est de fait rendu aussi à Matignon ces jours derniers et demande à être reçu par Manuel Valls.


Source : legeneraliste.fr