L’Ordre des médecins veut entendre Cahuzac

Publié le 08/04/2013

Le CDOM de Paris veut entendre l’ex-ministre du budget Jérôme Cahuzac sur d'éventuels manquements à la déontologie et le lui a signifié dans un recommandé expédié vendredi. « Nous lui avons proposé de prendre rendez-vous pour un entretien » mais « sans fixer de date », a affirmé la présidente du CDOM Irène Kahn-Bensaude qui cite les articles 3 et 31 du "Code de déontologie médicale". « Tout médecin doit s'abstenir, même en dehors de l'exercice de sa profession, de tout acte de nature à déconsidérer celle-ci » et « le médecin doit, en toutes circonstances, respecter les principes de moralité, de probité et de dévouement indispensables à l'exercice de la médecine ». L'éventuel non-respect de la loi anti-cadeaux dans les relations médecins - industrie pharmaceutique mais également les accusations d'avoir perçu des paiements en cash non déclarés lors d'activités de greffe de cheveux font partie des interrogations du CDOM. « L'Ordre départemental ne juge pas, mais peut porter plainte pour atteinte au code de déontologie, auprès de la première chambre disciplinaire présidée par un magistrat », précise le Dr Kahn-Bensaude. Jerôme Cahuzac pourrait alors risquer d’être radié à vie du droit d'exercer la médecine.


Source : legeneraliste.fr