Loi de 2005 : il est urgent de ne rien faire  Abonné

Publié le 18/10/2013

Encore une mesure de technocrate qui plane dans sa stratosphère. Médecin secteur 1, on peine déjà de plus en plus pour payer des charges de plus en plus lourdes. Dans un cabinet seul, les dépenses seront trop lourdes et en région parisienne, avec les problèmes de co-propriétés, la plupart des cabinets médicaux devraient être fermés si la loi était respectée à la lettre. S'il faut une place de stationnement handicapé devant chaque cabinet médical, c'est à la mairie de s'en occuper !

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte