Logiciels d’aide à la prescription : trop d’alertes tuent l’alerte  Abonné

Par
Publié le 11/01/2019

Censés assister les praticiens dans leurs prescriptions, les logiciels d’aide à la prescription (LAP) peuvent également agacer leurs utilisateurs en envoyant d’innombrables alertes. « Nous en recevons sans cesse, souligne le Dr François Lacoin (CMG). Si bien que beaucoup de médecins n’en tiennent pas compte ou parfois les déconnectent. » Avec le risque de louper certaines contre-indications.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte