?Nutrition

L’obésité ralentit sa course

Publié le 24/12/2012
Bilan mitigé pour l’obésité qui s’infléchit enfin, mais malheureusement pas chez les femmes jeunes. L’étude Nutrinet a aussi permis de faire le point sur les régimes draconiens, inefficaces, et les apports en fibres, insuffisants. Enfin, une étude sur les OGM a défrayé la chronique.

Pour la première fois en 15 ans, l’obésité décrit en 2012 un ralentissement de sa progression en France, selon l’enquête épidémiologique triennale ObÉpi-Roche. Aujourd’hui, elle touche 15 % de la population adulte. Mais, la fréquence des obésités sévères a sensiblement augmenté, passant de 0,3 % en 1997 à 1,2 % en 2012. Côté surpoids, c’est près d’un Français sur trois qui est concerné. Autre point qui se dégage depuis près de 10 ans : la prévalence de l’obésité et particulièrement de l’obésité sévère est plus marquée chez les femmes que chez les hommes qui, eux, sont davantage concernés par le surpoids.

Par ailleurs, l’étude NutriNet-Santé a confirmé la moindre efficacité à long terme des régimes restrictifs « commerciaux » par rapport aux régimes s’appuyant sur les recommandations nutritionnelles qui présentent en outre l’intérêt d’intégrer une activité physique régulière tout en maintenant un meilleur état nutritionnel. Nutrinet a également révélé que les apports en fibres (environ 20 g/j chez les hommes et 18 g/j chez les femmes) sont nettement en deçà des recommandations (seuil de 25mg/j atteint par seulement 22 % des hommes et 12 % des femmes).

Quant aux OGM, Pr Gilles-Eric Séralini a défrayé la chronique en publiant en septembre une étude démontrant une toxicité hépatique et rénale, une augmentation des tumeurs mammaires et des morts prématurés, en rapport avec le maïs OGM NK603 avec ou sans pesticide round Up. Après de nombreuses critiques et remous médiatiques, l’ANSES a conclu à la faiblesse méthodologique de l’étude mais reconnaît son originalité et sa valeur d’alerte pour exiger des études à long terme sur les OGM.

Dr Muriel Gevrey

Source : legeneraliste.fr