?Nutrition

L’obésité ralentit sa course  Abonné

Publié le 14/12/2012
Bilan mitigé pour l’obésité qui s’infléchit enfin, mais malheureusement pas chez les femmes jeunes. L’étude Nutrinet a aussi permis de faire le point sur les régimes draconiens, inefficaces, et les apports en fibres, insuffisants. Enfin, une étude sur les OGM a défrayé la chronique.

Pour la première fois en 15 ans, l’obésité décrit en 2012 un ralentissement de sa progression en France, selon l’enquête épidémiologique triennale ObÉpi-Roche. Aujourd’hui, elle touche 15 % de la population adulte. Mais, la fréquence des obésités sévères a sensiblement augmenté, passant de 0,3 % en 1997 à 1,2 % en 2012. Côté surpoids, c’est près d’un Français sur trois qui est concerné.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte