L’obésité de l’enfant, une maladie de l’hypothalamus ?  Abonné

Publié le 07/10/2011

Crédit photo : ©PHOTO RESEARCHERS/PHANIE

« Un enfant ne devient pas obèse parce qu’il a de mauvaises habitudes alimentaires ou une appétence exagérée pour les écrans. Ni les fast-foods, ni les sodas, ni la publicité pour les produits gras et sucrés ne peuvent le faire grossir s’il n’a pas de prédisposition pour cela ». Pour le Pr Tounian les choses sont claires : l’obésité de l’enfant est probablement différente de celle de l’adulte et « seuls les enfants constitutionnellement sensibles à l'abondance alimentaire et aux conditions favorisant la sédentarité sont susceptibles de développer une obésité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte