À l’issue de son AG, l’UNOF réclame désormais un C à 25 euros

Publié le 15/03/2010

L’assemblée générale de l’UNOF a décidé samedi à l’unanimité « de porter le combat de la revalorisation de la Médecine Générale dans tous ces aspects ». La médecine générale a été « placée par l’attitude méprisante du gouvernement et de l’Assurance-maladie dans une position de révolte qui gagne toute la profession » a estimé lundi l’organisation qui n’a pas participé à la journée du 11 mars. La branche généralistes demande que la CSMF doit « porter avec force les revendications des médecins généralistes qui devront être les bases de la future négociation conventionnelle » à savoir « la consultation de base, toutes spécialités confondues à 25 € », la « prise en compte du coût de la pratique médicale », des « rémunérations supplémentaires à l’acte en fonction des prises en charge du fait de l’âge, de la complexité médicale, du nombre de recours par consultation », des « rémunérations complémentaires pour les prises en charge transversales, en prévention, en Santé Publique » et des « moyens à la hauteur des ambitions pour les nouveaux modes de fonctionnement et les nouvelles missions (maison médicale, pôles santé, HAD, EHPAD, PDS…) ». En attendant l’UNOF demande l’application immédiate du C à 23 euros via le règlement arbitral et « engage une action syndicale forte qui rassemblera l’ensemble des médecins généralistes afin d’appliquer ce tarif légitime ».


Source : legeneraliste.fr