Arthrite juvénile

L’intérêt du canakinumab  Abonné

Publié le 30/09/2011
Les résultats positifs d'un essai de phase III du canakinumab (ACZ885) dans le traitement de l'arthrite juvénile idiopathique systémique (AJIs) laissent entrevoir un traitement efficace et sans effet délétère sur la croissance.

Dévoilée au congrès de la PReS (Pediatric Rheumatology European Society), à Bruges, le 16 septembre dernier, la première partie d'un essai de phase III comparant le canakinumab (un anticorps monoclonal humain, ciblant spécifiquement la cytokine pro-inflammatoire IL-1 ß) à un placebo a été menée sur 84 patients souffrant d’arthrite juvénile idiopathique de 2 à 19 ans. Elle a montré, après 15 jours, une disparition d'au moins 30 % des symptômes (ACR pédiatrique) chez 83,7 % des patients traités par canakinumab, contre 9,8 % des patients du groupe placebo.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte