Thérapeutique alternative

L’Inserm note l’hypnose  Abonné

Publié le 11/09/2015
L’hypnose a un intérêt thérapeutique dans certaines pathologies ou situations comme le syndrome du côlon irritable et l’antalgie lors d’examens de chirurgie et de radiothérapie interventionnelle. Et l’EMDR est une thérapie efficace du syndrome post-traumatique. C’est ce que vient de montrer une étude de l’Inserm.

Crédit photo : BURGER/PHANIE

«Dormez je le veux ». L’image de l’hypnose auprès du grand public, est comme l’a rappelé le Pr Bruno Falissard (Inserm), souvent rattachée à une pratique un peu magique. Plus sérieusement, l’Inserm s’est attachée à dégager au moyen de l’analyse de 52 essais cliniques ainsi que ceux de 17 essais concernant l’EMDR (« Eye Movement Desensitization and Reprocessing »), l’efficacité réelle de l’hypnothérapie dans différents champs médicaux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte