L’Inserm contraint de réintégrer une chercheuse oncologue

Publié le 12/03/2013

L’Inserm va devoir réintégrer sa chercheuse Nantaise. Ainsi en a décidé le tribunal administratif de Nantes, l'enjoignant de réembaucher cette personne en CDI dans un délai de deux mois, après avoir mis fin à ses fonctions en septembre 2012, alors qu’elle réclamait une titularisation après une série de douze CDD depuis 11 ans ! La chercheuse, une spécialiste du cancer était employée sans interruption depuis 2001 dans la même unité de recherche au même endroit, avec les mêmes responsables, mais était rémunérée par des employeurs différents : l'Association de recherche du Centre hospitalier universitaire, l'Inserm, le CHU et le CNRS. Lors de l’audience le mois dernier, l’Inserm faisait donc valoir qu'il n'était pas son employeur unique.


Source : legeneraliste.fr