L’informatisation, bon gré mal gré  Abonné

Publié le 06/11/2015

Crédit photo : VICTOR DE SCHWANBERG/SPL/PHANIE

Qui a été épargné par la vague numérique ces vingt dernières années ? Pratiquement aucun médecin. L’informatisation des cabinets s’est imposée d’abord comme une évolution naturelle à l’aune de la révolution numérique, puis à marche forcée… On en oublierai presque qu’au début des années 90, seule une poignée de médecins s’informatise en solo. Jean-Jacques Fraslin, médecin généraliste en Loire-Atlantique, fait partie de ces pionniers. « À l’époque, il y avait beaucoup de médecins, donc on s’installait souvent seul.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte