Hypertrophie prostatique

L’inflammation comme cible thérapeutique  Abonné

Publié le 22/10/2010
L’inflammation apparaît de plus en plus comme un des facteurs favorisant le développement ou la progression de l’HBP.

Crédit photo : ©ZEPHYR/SPL/PHANIE

Une réaction inflammatoire prostatique chronique est fréquemment observée chez les patients présentant une hyperplasie bénigne de la prostate (HBP). C’est cette constatation qui a permis d’évoquer un lien entre ces deux événements, confirmé par des études cliniques récentes. En 2005, l’étude MTOPS avait déjà montré que l’infiltrat inflammatoire était associé à une prostate plus volumineuse et à un risque accru de rétention urinaire aiguë et d’évolution symptomatique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte