Urologie

L'impact sexuel de l'HBP, une hantise masculine  Abonné

Publié le 13/05/2016
Selon la HAS, plus d'un million d'hommes de plus de 50 ans souffriraient d'hypertrophie bénigne de la prostate (HBP), affection bénigne, mais source d'inconfort parfois majeur.

 

« L’HBP est avant tout une pathologie de la qualité de vie, insiste le Pr François Desgrandchamps (hôpital Saint-Louis, Paris). Les symptômes irritatifs, les levers nocturnes, les envies impérieuses dans la journée font que ces patients dorment mal et organisent la journée en fonction de leurs troubles urinaires. Ils y pensent tout le temps.
Mais comme les symptômes s'installent de manière très  progressive, au début ils n'ont pas forcément conscience de leur gêne si on ne les interroge pas. »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte