Limoges: reprise de l’activité de transplantation

Publié le 14/06/2011

L'Agence régionale de santé (ARS) du Limousin devrait annoncer mardi la reprise des activités du service de transplantations rénales du CHRU de Limoges suspendues depuis le 1er avril en raison de soupçons de surmortalité. L'ARS avait suspendu l'activité de transplantations rénales, invoquant une surmortalité suspecte chez les transplantés des reins depuis le début de l'année 2011. Au cours des périodes 2005-2008, le taux de mortalité due à des complications post-opératoires s'élevait à 3,6 % (7 morts pour 194 transplantés). Or, au cours de la période allant de mars 2009 à mars 2011, ce taux était monté de manière inexplicable à 9,3 % (9 décès sur 96 transplantés dont 3 depuis le 1er janvier 2011). Une hausse notable qui avait incité l'ARS et la direction du service à engager une enquête approfondie sur les origines de ces complications. Une fois le service fermé, le CHRU, l'ARS, le CLIN (comité de lutte contre les infections nosocomiales) et l'agence de biomédecine, ont procédé à des vérifications sur les protocoles, personnes et matériels. Une enquête qui a conclu qu'aucune faute grave n'avait été commise, mais que de plus en plus les transplantations concernaient des patients plus âgés.


Source : legeneraliste.fr