Limiter les apports protéiques chez les enfants de moins de trois ans  Abonné

Publié le 04/09/2009
Les apports lactés doivent garantir aux enfants le calcium nécessaire à leur croissance et leur développement. Cependant, les produits laitiers sont riches en protéines, risquant de surcharger le métabolisme de l’enfant. Entre lait de croissance et diversification alimentaire, l’équilibre entre apports calciques et protéiques doit être trouvé.

Crédit photo : ©BSIP/TETRA

« Une quantité de 500 ml de lait (ou 500 mg d’équivalent lacté : yaourt, fromage…) par jour est souhaitable chez les enfants âgés de un à trois ans en ne dépassant pas 800 ml ». Ces recommandations de la Société Française de Pédiatrie ont au moins deux objectifs : garantir un apport suffisant en calcium et limiter l’apport en protéines afin de ne pas surcharger le métabolisme de l’enfant. Mais en parallèle, la diversification alimentaire augmente progressivement les apports en protéines de l’enfant alors que ses besoins sont deux à trois fois inférieurs aux apports.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte