Libéral, et quoi encore !  Abonné

Publié le 12/03/2010

En ces temps de refondation de la médecine libérale il faut méditer les paroles du bon Pr Philippe Douste-Blazy, ex-ministre de la Santé qui déclarait en 2005, devant un parterre de directeurs d’hôpitaux : « Il faut que les médecins libéraux comprennent qu’ils n’ont de libéral que le nom et qu’ils sont les employés de l’assurance-maladie ».Ce qui est sûr c’est que nous sommes des libéraux-fiscaux, comme il y a des chevaux-fiscaux qui n’ont de cheval que le nom et qui ne mangent pas d’avoine !

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte