Si « Le Généraliste » était paru en décembre 1906

L'hygiène de Mark Twain

Par
Publié le 12/12/2015
histoire

histoire

 

L’illustre humoriste américain ayant atteint sa soixante-dixième année, un banquet lui a été offert à New York par deux cents écrivains. « Le père de la plaisanterie américaine » a fait la joie de l’assistance en répondant au toast qui lui fut porté.

« Je suis arrivé, dit-il, à l’âge de 70 ans en suivant un régime qui aurait tué toute autre personne. Depuis l’âge de 40 ans, je me suis fait une règle d’aller me coucher quand il n’y avait plus personne pour rester avec moi et de me lever quand j’étais obligé de le faire. Pendant trente ans, j’ai pris du pain et du café à huit heures du matin et rien d’autre jusqu’à sept heures et demie du soir.

« Je n’ai jamais eu le moindre mal de tête dans ma vie. En ce qui concerne le tabac, la seule restriction que je puisse faire, c’est de ne jamais fumer plus d’un cigare à la fois. Tant que mon père a vécu, j’ai fumé plutôt discrètement, mais depuis qu’il est mort (et il y a cinquante-huit ans), j’ai fumé publiquement. Je n’ai jamais fumé étant endormi et je ne me suis jamais abstenu de fumer étant éveillé. Quant à la boisson, ma règle est celle-ci : quand les autres boivent, j’aime à faire comme eux ; autrement, je reste à “ sec “. Je n’ai jamais pris d’autre exercice que dormir et me reposer. Mes habitudes protègent ma vie ; elles auraient ruiné la vôtre. »

(Écho de Paris, décembre 1906)


Source : legeneraliste.fr