L’huile de poisson, or jaune de l’Islande  Abonné

Publié le 22/10/2010

Crédit photo : ©BSIP/SCOTT DICKERSON

Sur cette île proche du cercle arctique, les enfants sont élevés à l’huile de foie de morue pour pallier le manque de lumière. Mentionnée dans les fameuses sagas islandaises entre le 12ème et le 14ème siècle, l’huile de poisson aurait contribué à donner aux Vikings leur force et leur courage légendaires ! Dans les lampes à huile, elle était source de lumière. Le cabillaud, grand poisson d’eau froide appelé « morue » lorsqu’il est séché, a toujours constitué une des richesses de l’Islande – cf. le roman Pêcheurs d’Islande de Pierre Loti, publié en 1886.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte