L’HTA sévère toujours sous tension  Abonné

Publié le 20/01/2012

Une erreur médicale d’état... » Face à la décision du gouvernement de supprimer l’hypertension artérielle sévère de la liste des affections de longue durée, le Pr Joël Ménard, professeur de santé publique, a démonté les uns après les autres les différents arguments ayant amené à cette décision. Et de souligner notamment la méconnaissance par les institutions de ce qu'est réellement l'HTA sévère considérée comme un simple « facteur de risque ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte