Déclin cognitif

L’HTA, facteur d’accélération  Abonné

Publié le 25/05/2012

Par le risque d'AVC et l'altération de l'arbre vasculaire cérébral, l'HTA a des conséquences connues sur la démence vasculaire. Des infarctus silencieux, des lacunes, des micro-saignements ne sont pas rares chez les hypertendus âgés ainsi que des lésions de la substance blanche qui pourraient aussi jouer un rôle dans le déclin cognitif.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte