L’hôpital de Mulhouse condamné

Publié le 10/11/2011

Le centre hospitalier de Mulhouse a été condamné à 25.000 euros d'amende, et trois membres du personnel soignant à six mois de prison avec sursis pour homicide involontaire, après la mort en janvier 2003 d'un patient en raison d'une erreur de manipulation. Eugène Drouart, 78 ans, traité pour un cancer du larynx, avait succombé à une injection de produit morphinique destiné à son compagnon de chambre. L'élève infirmière à l'origine de l'erreur, sa supérieure hiérarchique et le médecin de garde le jour du drame, ainsi que le centre hospitalier en tant que personne morale, avaient été renvoyés devant le tribunal. Lors du procès, le 21 octobre, le ministère public avait noté que l'élève infirmière n'aurait pas dû pouvoir administrer un produit dangereux, et que le médecin de garde avait par la suite fait un mauvais choix d'antidote. Le parquet avait requis des peines de 6 à 8 mois de prison avec sursis pour les trois prévenus et 30.000 à 35.000 euros d'amende pour l'hôpital.


Source : legeneraliste.fr