Cancer colorectal et dépistage de masse

L’Hémoccult® cède la place  Abonné

Publié le 11/02/2011

L’efficacité d’un dépistage dépend principalement de la sensibilité du test. Or, on le sait depuis longtemps, la sensibilité de l’Hémoccult® II est limitée.

Il y a quelques années, les études menées dans la Manche, puis le Calvados par le Pr Guy Launoy et son équipe ERI3 INSERM « Cancers et populations » (CHU de Caen) avait fait mis en défaut ce test de référence. Des essais menés chez 40 000 personnes comparaient Hémoccult à une nouvelle méthode de détection du sang dans les selles par une technique immunologique automatisée (Magstream).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte