L’everolimus augmente la survie  Abonné

Publié le 13/01/2012

L’étude BOLERO (Breast Cancer Trials of Oral Everolimus) montre que l’everolimus améliore la survie sans progression chez les femmes ayant un cancer du sein avancé. Présenté au congrès américain du San Antonio Breast Cancer Symposium, l’essai a inclus 724 femmes dans deux groupes : un traité par everolimus-exemestane et un traité par placebo-exemestane. Toutes les patientes déjà lourdement traitées avaient des récepteurs hormonaux positifs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte