L’éthique insoluble dans la pandémie  Abonné

Publié le 06/03/2009

Crédit photo : ©ALIX/PHANIE

CCNE. L’avis N° 106 du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) n’a pas pour but de critiquer les plans de lutte existants, assure le Pr Alain Grimfeld, président du CCNE mais d’envisager les « questions éthiques soulevées par une possible pandémie grippale » (ou tout autre événement similaire frappant notre pays).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte