Dr Hugues Deballon*:

« L’essor des modes d’exercice collectif est une révolution »  Abonné

Publié le 03/02/2012

« C’est vrai que le cancer est au cœur de nos préoccupations en tant que médecin généraliste. On devrait d’ailleurs davantage suivre les études et les recommandations de l’Académie de médecine concernant les dépistages. Je trouve aussi que l’essor des modes d’exercice collectif est une révolution. Je suis en train de développer l’idée d’un pôle de santé libéral sur trois cantons qui regroupent les trois maisons médicales qui sont sur le territoire. Cela fait trois ans que je défends l’idée d’un réseau informatique communicant avec le moins de contraintes informatiques possibles.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte