L'espoir d'une molécule d'aide au sevrage  Abonné

Publié le 04/11/2011

Utilisé au départ comme myorelaxant contre les contractures spastiques, le baclofène fait l'objet aujourd'hui d'un essai clinique pour obtenir une autorisation de mise sur le marché dans l'indication d'aide au sevrage alcoolique. « Le baclofène serait efficace dans 40 à 50 % des sevrages selon notre hypothèse de travail » estime le Pr Philippe Jaury, professeur de Médecine Générale à la faculté René-Descartes de Paris et coordinateur de cet essai clinique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte