Statines

Les valeurs cibles de LDL-c dans le viseur des généralistes-enseignants du CNGE

Publié le 09/04/2014

Crédit photo : CHASSENET / BSIP

Les récentes guidelines américaines sur les dyslipidémies vont-elles faires des émules ? Dans un communiqué de son comité scientifique, le Collège National des Généralistes-enseignants (CNGE) appelle les autorités françaises à revoir leur copie sur le sujet et propose d’abandonner les valeurs cibles de LDL cholestérol et de traiter par statine uniquement selon le risque cardiovasculaire (RCV).

En substance, le CNGE, que préside le Pr Vincent Renard préconise d’instaurer ou de poursuivre un traitement par statine à dose fixe dans les situations suivantes :

- en prévention secondaire : statine à posologie élevée.

- en prévention primaire, chez les patients à haut risque cardiovasculaire : statine à posologie élevée ou modérée selon le niveau de RCV, les comorbidités du patient et la tolérance.

Exit donc la stratégie thérapeutique ciblée sur le taux de LDL-c et son contrôle itératif tels que proposé jusque-là dans les recos françaises

Concernant l’évaluation du risque cardiovasculaire en prévention primaire, alors qu’Outre Atlantique, les experts proposent d’utiliser un nouveau score de risque très large, le CNGE donne la préférence aux « équations de risque validées et adaptées à la population française ».


Source : legeneraliste.fr