Fibrillation atriale

Les « trous » de l’anticoagulation  Abonné

Publié le 07/10/2011
Les patients en FA sont très insuffisamment traités par anticoagulant selon leur niveau de risque d’accident vasculaire cérébral, souvent sous-estimé par le praticien.

Crédit photo : ©PASIEKA/SPL/PHANIE

Un patient sur trois à haut risque d’AVC ne reçoit pas d’anticoagulant en prévention thrombo-embolique de la fibrillation atriale selon les résultats accablants du registre GARFIELD (Global anticoagulant registry in the field). La première analyse de la cohorte numéro 1 a inclus 9288 patients nouvellement diagnostiqués et porteurs d’au moins un facteur de risque d’AVC. Ils ont été recrutés dans 19 pays d’Amérique, d’Europe, Asie et de la zone Pacifique. Parmi ces patients, 81 % avaient un score CHADS 2-VASC supérieure à 2.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte