Les trois généralistes de Metz mis en examen et suspendus

Publié le 15/03/2013

Plaçés en garde à vue mercredi, trois généralistes de Metz ont été mis en examen ce vendredi pour «aide à l’usage de stupéfiants, infraction au règlement du commerce et de l’emploi de substances vénéneuses et escroquerie à l’Assurance maladie». La mise en examen des trois médecins a été assortie d’une interdiction provisoire d’exercice. «C’est une affaire regrettable et catastrophique pour l’image des médecins», a expliqué le procureur de Metz, Pierre-Yves Couilleau au generaliste.fr. Le magisrat avance que jusqu’à 48 boîtes de subutex auraient été délivrées quotidiennement à un seul patient sur une période de six mois. Des ordonnances auraient aussi été prescrites à des patients non toxicomanes. Fait encore plus grave selon le procureur, deux des médecins auraient prescrit du Subutex et du Skénan à un même patient. Le montant total des prescriptions et des consultations a été chiffré à deux millions d’euros sur deux ans. Un des praticiens aurait touché jusqu’à 52 000 euros, soit environ 2 000 euros par mois, souligne le procureur. «Nous sommes face à un scandale absolu. Quelle lecture ces médecins font-ils encore de leur serment d’Hyppocrate ? », s’interroge le procureur. De nouvelles investigations devraient se poursuivre afin de déterminer l’implication et le rôle d’autres protagonistes dans cette affaire.


Source : legeneraliste.fr