Les triptans et après ?  Abonné

Publié le 12/06/2009

On aborde peut-être l'ère post- triptan avec une nouvelle classe thérapeutique potentielle, les antagonistes des récepteurs du CGRP (neuropeptide impliqué dans la pathogénie de l'accès migraineux) dont les premiers résultats sont prometteurs. Actuellement en cours d'évaluation, ils s'adressent comme les triptans à la crise de migraine. En l'absence d'effets secondaires vasoconstricteurs, ils permettraient de traiter les patients à risque cardio-vasculaire comme les hypertendus ou les coronariens chez qui les triptans sont contre-indiqués.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte