Les trente ans du premier bébé-éprouvette français

Publié le 20/02/2012

Le 24 février 1982, naissait Amandine, premier bébé-éprouvette français, moins de quatre ans après Louise Brown, premier bébé au monde né grâce à la fécondation in vitro, une technique qui bénéficie désormais à environ 20 000 Françaises par an. René Frydman, ancien chef du service de gynécologie-obstétrique de l'hôpital Antoine Béclère à Clamart (Hauts-de-Seine), à l'origine d'une série de « premières » en France, se souvient de ce moment de « bonheur » et du chemin qui a conduit à sa conception. On doit à son équipe les premières naissances après congélation d'embryon en 1986, après diagnostic préimplantatoire (DPI) en 2000, après maturation in vitro en 2003, après congélation d'ovules en 2010. Enfin en janvier 2011, naissait à Clamart pour la première fois en France un « bébé du double espoir », dont le sang du cordon ombilical a permis de faire une greffe de moelle à sa soeur malade.


Source : legeneraliste.fr