Les TFI résistants aux médecines alternatives  Abonné

Publié le 07/05/2009

Crédit photo : ©GARO/PHANIE

Un patient sur deux souffrant de troubles fonctionnels intestinaux a recours à la médecine alternative sans en parler à son gastro-entérologue. Ainsi, les spécialistes sous-estiment cette demande. Les probiotiques arrivent largement en tête suivis par l’homéopathie et l’ostéopathie. Le recours aux alternatives est essentiellement lié à l’ancienneté du syndrome de l’intestin irritable, l’alternance diarrhée-constipation, les ballonnements et l’anxiété-dépression.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte